Aspects  Théoriques  

 

Techniques, Relationnels, Philosophiques

 

 

 

La Théorie : Bio-mécanique et émotions

 

Base de la recherche pratique de toutes formations corporelles

 

 

Toute intention, toute émotion, tout contact, tout conflit sont les premiers facteurs déterminants  dans la relation.

 

Ils sont aussi les facteurs déclenchant des incertitudes, des doutes, des gênes, des incompréhensions,

des émotions et conflits qui vont se traduire à travers le corps comme autant de révélateurs d’un mal être,

d’une attitude, d’une posture mal adaptée à la situation,

 

 

La relation nécessite une intention, une approche, une Action.

 

 

Toute Action engendre une modification du milieu nécessitant une Adaptation par réaction.

 

C’est s’adapter à la pression du milieu, aux modifications, aux règles, aux contraintes du moment.

 

Rien n’est figé, et tout ce qui bouge produit une pulsion, une vibration, une tension.

 

Cette tension est l’élément essentiel avec lequel le ressenti va s’installer.

 

 

Elle engendre les phénomènes de STRESS.

 

 

Le lâcher prise est essentiel pour mieux percevoir et  s’adapter.

 

Les cinq sens sont sollicités afin d’être le mieux à l’Ecoute de soi et de l’autre.

 

Les tensions sont des phénomènes psycho- physio-biologiques engageant des modifications

 

corporelles pouvant perturber les systèmes d’écoute et de ressenti personnel.

 

 

Le travail corporel basé sur la prise en compte de la respiration adaptée, le relâchement, l’écoute des cinq sens,

 

va permettre à chaque pratiquant, dans sa recherche, de distinguer la tension du risque,

 

de situer ses propres réactions dans la difficulté, le conflit relationnel et améliorer son écoute et sa présence

 

à l’autre, sans crispation dans un soucis de relation adaptée aux circonstances.

 

 

 

 

 

" cette rubrique est en cours de réalisation, merci de votre compréhension. "

 

Théorie technique:

System-Arts-Internes

Mettre en corrélation : l’objectif  formation et le but des stagiaires avec la prise de conscience individuelle du but et des contrainte d’apprentissage au système.

Réflexion sur la relation contrainte et espace –temps

La complicité dans la contrainte, la relation meneur – mené ( professeur – élève )

Le subir, la contrainte pour s’enrichir.

Le retour : réflexion écrite après stage pour nourrir un potentiel pédagogique.

S’enrichir des contraintes, se donner du temps ( mental) c’est se donner l’espace corporel de trouver la liberté de s’adapter à la pression du milieu et de l’environnement ( la plénitude, l’épanouissement, la maturité.

 

La performance ! à long Terme, une contre-performance

La performance rassure l’égo !

Quelle notion du temps, de l’espace, du danger ?

 

Le plaisir, la contrainte, la loi, la frustration = construction de l’égo  (de l’illusion)

La réaction inadaptée risque de rigidifier, avec augmentation de l’angoisse ( l'incertitude )

L’information (prise de conscience ) favorise la réduction de l’angoisse, 

améliore et optimise les stratégies d’adaptation, permet une meilleure implication

et améliore l’observance ( écoute ).

Théorie Relationnelle

 

Codes Archaïques et Transgénérationnels

 

 

Le corps à ses raisons

 

Notre corps est le reflet de notre vécu depuis notre naissance, donc de nos joies et de nos souffrances,

qui garde en sa profondeur ses blocages, ses pulsions, ses détentes.

 

Les études du corps humain ont tendance à décrire des représentations bidimensionnelles,

(aspects anatomiques et physiologiques) méconnaissant de ce fait l’élément le plus important :

 

 La vie émotionnelle.

 

Dans le même temps, la psychologie destinée à l’étude

des émotions néglige la compréhension anatomique.

 

Sans anatomie les émotions n’existent pas

 

Tous les êtres humains se tiennent debout mais, des individualités se distinguent dans la variété

de leurs formes et de leurs attitudes aux différents moments de leur évolution et des chemins suivis.

 

La vie détermine les formes.

 

Ces formes sont le résultat d’un processus d’organisation qui personnalise les émotions, les réflexions

et les expériences en une structure qui à son tour ordonne les événements de l’existence, les représentations,

les étapes de la vie.

 

A cette image on peut distinguer 6 actes :

 

1/ La Création

2/ Le Plan du corps

3/ Les Formes et Agressions

4/ Les Schémas de l’angoisse somatique

5/ La Réalité somatique

6/ Les Interactions somatiques

 

Les 7 rituels de communication.

 

Territoire. + Provocation, Soumission, Affrontement, Séduction, Domination, Sélection .

 

Quand nous utilisons notre intellect de la même manière qu’un animal utilise ses griffes et ses crocs

(pour se défendre ou pour attraper une proie),

 

il y a juste changement d’outil :  l’attitude, elle, reste animale. 

 

 

Pourrait il y avoir un réel passage, d’un comportement humain à un comportement animal

 

quand on passe de la communication verbale à la relation non verbale ?

 

 

Le non verbal signe donc la qualité de nos échanges.

 

Il est directement lié à ce qu’on pense et à ce qu’on ressent et ne peut totalement être feint.

 

Il est lié  à la qualité de la communication, de cette connexion qu’on a avec autrui et avec soi-même.

     Ami Chemin Les Sens Du Tao