Défense - Réflexion

rubrique en cours de réalisation, merci de votre compréhension

Perception de l'information sur :

                                               -l'environnement ( info visuelle, sonore)

                                               -l'écoute ( la nature du contact, l'intention, la direction et le sens du geste )

                                               -la distance à l'autre et sa vitesse d'intention

                                               -son déplacement

                                               -sa forme de corps ( équilibre ou déséquilibre)

Les attitudes d'adaptation:

                                      -calme et tranquilité

                                      -présence et concentration

                                      -aplomb et détente du corps

                                      -respiration adaptée (suffisance)

                                      -assurance de la mobilité

                                      -anticipation mentale d'accompagnement

«  contrainte – espace et temps  »

La contrainte corporelle :        = réaction=tension=mobilité réduite=

La contrainte psychique :        = panique=dispersion=affolement

La contrainte émotionnelle :    = panique= résurgence mentale=non adaptation

                      "  C’est la manière dont nous nous situons par rapport à nos émotions"                                                                    " qui nous enchaîne ou nous libère" 

 

S’enrichir des contraintes (se donner du temps (mental) c’est se donner l’espace corporel, de trouver la liberté de s’adapter à la pression du milieu et de l’environnement et d’évoluer vers !! …

la plénitude, l’épanouissement, la maturité.

Comment diminuer, effacer ses craintes, ses peurs invisibles que l'on ne perçoit pas immédiatement.

Apprendre à se hâter lentement:

vitesse= précipitation, agitation, effervescence mentale. C'est une réalisation à minima, une agitation émotionnelle, fébrilité et impatience, absence de réflexion.

 

Est-ce que donner du temps au temps donne de l’espace contact (de décision, de réflexion ) dans une situation de contrainte ?.

System-Arts-Internes

L’aspect pédagogique :

L’approche et la progression des exercices proposés

Réflexion sur la relation contrainte – espace - temps, la complicité et la progressivité dans la contrainte, la relation meneur-mené ( professeur- élève).

Le subir, la perception ( c'est la matière pour construire)

 

La contrainte pour s’enrichir, pour progresser.

Le retour :réflexion après stage pour nourrir le potentiel pédagogique de chacun.

Mettre en corrélation : l’objectif  formation et le but des stagiaires avec la prise de conscience individuelle du but et des contrainte d’apprentissage au système.

La complicité dans la contrainte, la relation meneur – mené ( professeur – élève )

Le retour : réflexion écrite après stage pour nourrir un potentiel pédagogique.

S’enrichir des contraintes, se donner du temps ( mental) c’est se donner l’espace corporel de trouver la liberté de s’adapter à la pression du milieu et de l’environnement ( la plénitude, l’épanouissement, la maturité.

 

La performance ! à long Terme, une contre-performance

La performance rassure l’égo !

Quelle notion du temps, de l’espace, du danger ?

 

Le plaisir, la contrainte, la loi, la frustration = construction de l’égo  (de l’illusion)

La réaction inadaptée risque de rigidifier, avec augmentation de l’angoisse.

L’information (prise de conscience ) favorise la réduction de l’angoisse,  améliore et optimise les stratégies d’adaptation, permet une meilleure implication et améliore l’observance ( écoute ).